Arguments-Définitions / surpopulation mondiale : Définitions,  concepts ou arguments  en lien avec le constat de surpopulation mondiale et ses conséquences

La grenouille dans la casserole

Il était une fois une grenouille. Celle dans la casserole d’eau froide que l’on chauffe progressivement. En l’absence de transition brutale, elle s’habitue à la chaleur. Elle va cuire sans chercher à s’échapper. Par contre, plongée directement dans de l’eau chaude, elle veut survivre et sortir immédiatement. Depuis toujours, nous arrivons sur la terre comme la grenouille dans la casserole d’eau froide. Chaque génération nait avec son environnement propre, son standard de départ, et évolue progressivement avec. Depuis 50 ans, […]

Lire la suite

Notre espérance de vie

L’espérance de vie correspond au nombre d’années qu’un individu peut vivre à partir de sa naissance, si son environnement reste stable. En général, l’espérance de vie augmente au fil des années, car les conditions (en particulier les soins) vont en s’améliorant. Dans les années 1950, elle était autour de 50 ans (moyenne mondiale). Elle devient supérieure à 70 ans en 2015. Notre espérance de vie progresse presque partout dans le monde, mais avec de grandes disparités. Par exemple,  en Afrique […]

Lire la suite

La tragédie des biens communs

La tragédie des communs désigne initialement l’exploitation de ressources collectives par plusieurs individus indépendants. C’est le cas des pêcheurs dans la mer par exemple. On parle de tragédie dans la mesure où il est difficile d’affecter des droits de propriétés à ces ressources.  Sans responsabilisation, chaque individu est incité à augmenter son exploitation, au détriment des autres à court terme, et de tous à long terme. La tragédie des communs : L’exemple initial (Garett Harding, 1968) est celui d’animaux qui […]

Lire la suite

La déforestation à Madagascar

La déforestation à Madagascar amplifie la chute de ce pays, déjà identifié comme un des 10 pays les plus pauvres au monde. Comme l’ile de Pâques à partir du 15ème siècle (Ile de Pâques), comme Haïti ou il reste maintenant 2 % de la forêt, Madagascar voit ses arbres disparaitre. C’est un phénomène pratiquement irréversible, sous l’influence de l’homme. Ce dernier cherche son profit à court terme, voir simplement à survivre. Les 4 principales causes de la déforestation à Madagascar […]

Lire la suite

Le jour de dépassement avance

Le jour de dépassement global correspond à la date à laquelle chaque année l’humanité a consommé toutes les ressources naturelles et renouvelables que la terre peut produire en 1 an. C’est une des façons de mesurer l’empreinte écologique de l’homme sur la terre. En 2015, cette date est estimée autour de la mi-août. Concrètement, après cette date, l’humanité creuse son déficit écologique, car pour le reste de l’année, il lui faut puiser dans les ressources non renouvelables de la terre. […]

Lire la suite

Empreinte écologique relative

L’empreinte écologique traduit la pression exercée par l’homme sur la nature. Elle est proportionnelle à la population, et dépend aussi du mode de vie. L’empreinte écologique est un indicateur qui mesure les surfaces productives de terre et d’eau nécessaires pour générer les ressources d’une population et absorber les déchets correspondants. Cet indicateur s’exprime en hectares globaux (Hag), c’est-à-dire Ha ramenés à une productivité moyenne. Relativité de l’empreinte écologique Au niveau mondial, l’empreinte écologique moyenne est estimée autour de 2.8 Hag […]

Lire la suite

L’île de Pâques : ressources limitées

L’île de Pâques (localement Rapa nui) est redécouverte le jour de Pâques, en 1722 ; Elle est aride et austère,  mais montre les vestiges d’un passé fastueux, notamment avec ses célèbres statues de pierre, les Moaïs. Pourquoi la décadence de l’île de Pâques ? La théorie la plus partagée est que cette croissance en vase clos s’est heurtée à la limite des ressources ; Leur surexploitation a contribué à une spirale négative, amenant la disparition de cette civilisation. Voir Jared Diamond, […]

Lire la suite